La huitième vie (pour Brilka) 2 – Nino Haratischwili –

index
Où sont les oubliés ?

C’est nous et nous seuls qui décidons de ce dont nous voulons nous souvenir ou pas. Le temps n’est pas en cause. Peu importe le temps. Ce qui est injuste dans notre histoire, Brilka, c’est que la possibilité ne nous est donnée ni à toi ni à moi de nous souvenir de tout, et donc de tous les oubliés, et que moi aussi – pour toi – je dois faire un choix, décider de ce qu’il est important de raconter et de ce qui ne l’est pas : mission parfois impossible, me semble-t-il. Je me bats contre ma mémoire personnelle et subjective. Depuis que j’écris notre histoire pour toi, avec ses où, comment et pourquoi, je suis seule. Mais là-dessus je t’en dirai davantage plus tard. Quand le moment sera venu de raconter ma vie, quand je naîtrai enfin à mon tour, quand je prendrai vie dans ce royaume des mots.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s