Le quartier américain – Jabbour Douaihy –

41ybnA337EL._SX210_J’ai l’impression d’être passée à côté de ce livre : ni déçue, ni emballée… Et pourtant, son propos est on ne peut plus actuel : Jabbour Douaihy nous parle d’intégrisme religieux, de la Syrie et de ses habitants, de Tripoli (ses beaux quartiers aux ambiances feutrées et son quartier américain, le plus pauvre de la ville, où tout n’est que bouillonnements et vie), du quotidien des femmes et des luttes anciennes et nouvelles, puis de l’exil aussi…

Il y a un beau portrait de femme, celui d’Intissâr, fil conducteur du récit, qui va faire lien entre deux autres personnages que tout oppose : son fils Ismaïl (jeune homme désœuvré) et Abdel-Karim (fils d’une famille de notables pour laquelle Intissâr travaille). Les deux sont tout aussi paumés. Le premier, parce que sa vie ne mène à rien, enfin pas là où il aurait souhaité et le second par désespoir amoureux qui le laisse groggy tous les jours après avoir passé toutes ses nuits à pleurer sur son amour perdu, avec à pleine puissance dans les oreilles, les notes des plus beaux opéras.

Que m’a-t-il manqué pour que je l’apprécie pleinement ? J’avoue ne pas savoir trop bien. Peut-être un rythme plus soutenu, une plus grande empathie pour les personnages d’Abdel-Karim et Ismaïl ? Peut-être n’était-ce pas pour moi le bon moment pour l’ouvrir.

Et pourtant, j’ai été sensible à la détermination sans faille d’Intissâr, qui tient à bout de bras toute sa famille, aux rouages bien huilés des intégristes qui savent exploiter les failles de tous ces jeunes (manque de reconnaissance, d’emploi, d’argent…) pour mieux les amener exactement là où ils le souhaitent (à des attentats suicides) et cette idolâtrie du martyr qui en fait rêver plus d’un et offre à la famille du sacrifié, gloire et fierté…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s