Les passeurs de livres de Daraya – Delphine Minoui –

A ses mots, j’ai posé mon crayon. Impressionnée par son civisme. Muette face à un tel sens du respect de l’autre. Des autres. Nuit et jour, ces jeunes côtoient la mort. La plupart d’entre eux ont tout perdu : leur demeure, leurs amis, leurs parents. Au milieu du fracas, ils s’accrochent aux livres comme on s’accroche à la vie. Avec l’espoir de meilleurs lendemains. Portés par leur soif de culture, ils sont les discrets artisans d’un idéal démocratique. 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s